Initiation CO – 4 décembre 2022

Initiation CO – 4 décembre 2022

Dimanche 4 décembre 2022, c’était initiation (et perfectionnement) CO au sein de Raid’Apte.

Nombreuses et nombreux sont les membres de Raid’Apte à vouloir se mettre à la course d’orientation et/ou à vouloir progresser après avoir débuté récemment.
Pour répondre aux attentes, Fabien, notre Président, avait décidé d’organiser une initiation à la CO en deux temps dimanche 4 décembre. Et ce fut un succès puisque quelques 50 personnes étaient présentes pour assister (au moins en partie) à cette matinée.

 

La théorie

Dans un premier temps, cartes projetées à l’appui, Fabien (accompagnés de nombreux autres orienteurs confirmés) a présenté l’activité CO. Cette démonstration a été l’occasion pour les novices de découvrir le vocabulaire spécifique de la CO (point d’appui, point d’attaque, sortie de poste…), les techniques de base (POP, utilisation de la boussole, déviation volontaire…) ainsi que de nombreux conseils pour démarrer très vite avec les bons réflexes.
C’était riche, c’était dense, c’était passionnant. Et comme à Raid’Apte, on met un point d’honneur à ce que tout le monde y trouve son compte (on rappelle que le « APTE » signifie « Activités Physiques Tous Ensemble »), même les plus aguerri·e·s ont pu (re)découvrir quelques techniques un peu plus pointues pour améliorer leur pratique.

 

La pratique

Une fois assimilé (ou pas) le flot d’informations données pendant plus d’une heure, il était temps pour les Raid’Apte présent·e·s de mettre tout cela en pratique dans le bois des Girondins, grâce à la carte mise à jour récemment lors de la préparation de la Diagonale des Préfous.
Pour cet exercice, les débutantes et débutants en CO (ainsi que celles se faisant passer comme telles malgré une pratique confirmée… on vous a vues Sophie et Marie) ont pu être « coachés » par un orienteur (plus ou moins) confirmé pour « placer » un maximum de balises aussi précisément que possible.

Vu les retours, l’exercice en forêt comme la présentation semblent avoir plu à tout le monde, orienteuse initiée comme lecteur de carte débutant, pratiquante confirmée comme sportif novice.

 

Les conseils théoriques à retenir (ou pas)

Le conseil « communication non violente » de Christophe.
Christophe, orienteur plus que confirmé, explique à Jeff (nouveau chausseur de lunettes) l’importance de la communication d’équipe : « Le plus important avec les lunettes, c’est de préparer ton partenaire : pour qu’il ne se marre pas chaque fois qu’il te voit les mettre sur le bout du nez ».
En parlant de lunettes, voilà peut-être un outil auquel devra songer Estelle qui s’étonne après quelques minutes de course : « C’est quoi ces ronds verts dont vous parlez depuis tout à l’heure, je ne comprends pas, ils sont où sur la carte ? ».


Le conseil « Écoute la nature qui te parle » de Rémi.

Rémi, orienteur expérimenté (et c’est un euphémisme) nous a expliqué l’importance de comprendre comment le ou la cartographe envisage les différentes teintes de vert. Laissant entendre que souvent, le vert foncé n’est pas si foncé que ça, en tout cas pour lui : « souvent, c’est en vert foncé, mais en fait ça passe ». Pour toi, ça passe, Rémi. Pour toi.


Le conseil « mangerbouger.fr » de Fabien.

En tout début de conférence, Fabien donne quelques conseils de bon sens : connaître les légendes, savoir où est le Nord et se charger un minimum : « à part pour mica, inutile de vous encombrer d’un saucisson pour une CO, le cochon, c’est à la fin du Challenge ».

 

Les conseils pratiques… qu’il aurait fallu mettre en pratique

Le conseil « C’est quand qu’on va où ? » de mica.
C’est un conseil qui a été asséné tout au long de la matinée : en CO, il faut toujours savoir où on est et où on va. Mica (qui nous dit être venu pour apprendre et progresser) est désigné orienteur confirmé par le Président pour encadrer un groupe de novices. À peine parti, il montre rapidement toute l’étendue de son talent en prenant la route pour rentrer chez lui… au lieu de celle du bois des Girondins.


Le conseil « POP culture » de Jean-Pierre
*.
Jean-Pierre** est un orienteur confirmé. Jean-Pierre*** sait plier une carte et appliquer la technique POP (Plier Orienter Pouce). Jean-Pierre**** sait aussi se servir d’une boussole. Jean-Pierre***** connaît sa légende sur le bout des doigts. Jean‑Pierre******, c’est une master-classe d’orientation à lui tout seul dès qu’il a une boussole sur le pouce et une carte en main.
Bref, Jean-Pierre*******, c’est comme les types de 130 kg, quand il dit certaines choses, les débutants (et les types de 60 kg) les écoutent.

Le problème pour Jean-Pierre********, ce dimanche, il nous le dit haut et fort : « La carte n’est pas bonne ». Pis encore, la boussole de Jean-Pierre********* non plus n’est pas bonne : « ah bin super, ma boussole indique le Nord au lieu du Sud, comment tu veux faire de la CO avec ça… Euh … Attendez !? Ah ah, vous allez rire… ».


Le conseil « Tourner la carte » d’Adeline.

Adeline, c’est une Normande. Mais pas du genre armoire normande. Non, c’est plus le physique d’un allogène (parce qu’elle est brillante, c’est ça qu’on veut dire). C’est pas le genre susceptible ni énervée, mais faut quand même faire gaffe, faudrait pas lui faire tourner la carte.
À part en CO, Adeline. Là, tu peux tourner la carte. Au sens propre.


Le conseil « Garder les pieds sur terre » de Lionel.

Lionel, débutant en CO, est un élève appliqué. Un œil sur la carte entre point d’appui et point d’entrée, l’autre sur la boussole cherchant désespérément le Nord. Il lui manque seulement un troisième œil pour détecter les racines sur le chemin et ne pas finir les quatre fers en l’air.
Comme il le dit lui-même, une question demeure : qui de l’homme ou de la nature ?


Le conseil « Habillée pour l’hiver » d’Anaé

Pour son anniversaire, Anaé s’est vu offrir une séance de perfectionnement CO avec Rémi, alias le sanglier daltonien, l’homme pour qui le blanc, le jaune, le vert clair, le vert foncé, tout ça c’est du détail puisque ça passe (pour toi, ça passe, Rémi, pour toi).
Résultat des courses : au-delà des progrès évidents en lecture de carte (parce qu’en vrai, Rémi, c’est comme Jean-Pierre**********, il sait lire les cartes), Anaé a fini par terre, le jogging troué, le genou écorché. « Pourtant, c’était pas du vert très foncé. Non vraiment, pas plus foncé que le maillot des Springboks, ça passait ». Pour toi, ça passait, Rémi. Pour toi.
Pour la soirée d’anniversaire avec les copains et copines, Anaé a donc dû abandonner la mini-jupe.

 

Un grand merci à Fabien pour l’organisation de cette belle matinée.
Merci aux « orienteurs-tuteurs » d’avoir accepté cette mission.
Merci à tous les membres pour leur participation dans la bonne humeur.

À bientôt sur les CO du Challenge.

 

 

* Cest pour une évidente raison de sécurité, que le prénom de cette personne a été modifié.
** En fait, Jean-Pierre c’est pas le vrai prénom, c’est ça qu’on veut dire.
*** Si vous vous appelez Jean-Pierre et que vous trouvez ce passage blessant, on peut l’appeler Alcébiade.
**** Théobule ou Ildiphore peuvent aussi remplacer Alcébiade si vraiment vous vous sentez offusqué en tant qu’Alcébiade.

***** Rosalphée ! Si on l’appelle Rosalphée, ça vous va ?
****** On pourrait croire que c’est Olive, c’est vrai. Mais non.
******* Mais à quel moment vont-ils cesser ce running gag , vous demandez-vous ? Et bien, nous aussi, figurez-vous.
******** Apparemment pas tout de suite.
********* Il pourrait aussi s’agir de Franck, certes. Mais non plus. Il n’était même pas là.
********** Nous remercions sincèrement nos lectrices et nos lecteurs de leur compréhension face au choix fait par Jean-Pierre* de rester anonyme.

By | 2022-12-08T17:10:59+02:00 7/12/2022 - 23:47|Compte Rendu, Section Sport Nature|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Raid'Apte fait sa rentrée en vidéoUn aperçu de nos activités...
X