Petit Guide du Grand Trail des Templiers…pour les Nuls

Petit Guide du Grand Trail des Templiers…pour les Nuls

Pour celles et ceux qui seraient tenté(e)s par un trail long, voici un

Petit Guide du Grand Trail des Templiers…pour les Nuls

  • Avant la course : Tu te demandes bien pourquoi tu t’es inscrit ?? T’inquiète-pas, entre les semaines de prépa et les 15h de course, tu vas avoir le temps d’y réfléchir !
  • La veille : Arriver tôt sur le site est plutôt une bonne idée : tu peux ainsi prendre tes repères (arrivée, buvette…) et constater que plein d’autres gens comme toi sont venus pour courir tout plein de courses différentes avec tout plein de montées et tout plein de descentes.
  • La veille bis : Le départ est à 5h45, et la journée va être longue (voire très longue), alors quand tu te réveilleras à 23h, puis à minuit, puis à 1h, etc … , n’oublie-pas de rester couché pour garder des forces !
  • 5h45 : La nuit, 2700 lampes frontales, des fumigènes, la musique d’ERA à fond, et même des gens déguisés en templiers ! Wahou ! Là ça veut dire que c’est le grand départ. Rappelle-toi du conseil 3 (la journée va être longue) et n’oublie pas l’adage « qui veut voyager loin ménage sa monture »…
  • km 10 : Ouf ! Fin de la première côte avec 500m de dénivelé positif (D+). C’est plat, le terrain est souple, le soleil se lève, il faut en profiter car…c’est la dernière fois de la journée !
  • km 23 : Premier ravito et premier bain de foule ! Comme les jambes ont bien tapé dans la dernière descente, tu savoures ce repos bien mérité. Quoi ? Comment ça il reste 55 kms ?
  • km 35 : Tu es reparti de Peyreleau en te disant qu’un peu plus d’entraînement n’aurait pas fait de mal… C’est vrai ! Mais vu que c’est trop tard, concentre-toi sur les chemins rocailleux et admire les paysages fantastiques des Causses surplombant les nuages !
  • km 50 : Encore un bain de foule et une chaude ambiance. Tu es au 3ème ravito à Pierrefiche et tu as parcouru près de 2/3 des kilomètres de ta course ! Attention, ça ne veut pas dire les 2/3 du temps de course… Il reste encore 28kms et 1600m de D+ et surtout 1600m de D- … et vu l’état de tes jambes, tu vois pas trop comment ça va être possible… Ne réfléchis pas, pense juste à faire le plein d’eau et de nourriture (salée pour prévenir les crampes) !
  • km 55 : Tes jambes ne tournent plus ? Remémore-toi les conseils entendus avant la course : courir c’est plutôt simple techniquement, il suffit de mettre le pied droit devant le pied gauche puis le gauche devant le droit puis… Pff… Oui, oui, t’aurais peut-être dû plus t’entraîner à mettre le gauche devant le droit et ainsi de suite…
  • km 60 : Tes jambes ne tournent toujours pas ? T’as mal partout ? T’as plus d’eau alors que tu avais fait le plein ? T’as envie de pleurer ? Bon, là, ça devient vraiment compliqué…seulement tu vas pas rester là dans la forêt, si ? Alors continue d’avancer et rendez-vous à Massebiau où il y aura de l’eau !
  • km 67 : Tu ne sais ni trop où tu es ni comment tu es arrivé ici. Peu importe puisque t’y es ! Une nouvelle fois la question « stop ou encore ? » risque de se poser… Sachant qu’il ne reste plus QUE 11km tu décides quoi ?
  • km 70 : 1h les 3km. Sans commentaire.
  • km 70 : Ça fait 20 minutes que tu manges, il est temps de repartir !! Un conseil : si les secours viennent te voir pour vérifier que tu vas bien, dis-leur que tu te portes comme un charme. Ça les fera bien rire !
  • km 76 : Ça fait 2h que tu alternes descentes dangereuses dans le noir et escalade ; ça change, non ? (Sois prudent au bord de la falaise et prends le temps de regarder la vue de Millau et son viaduc illuminés, c’est magnifique!)
  • km 77 : C’est pas possible, quelqu’un a dû déplacer les jalons, on monte encore ! Ah non, c’est pour du tourisme. La visite de la grotte du hibou est au programme.
  • km 78 : Allez, plus que 400m de descente, d’ailleurs, tu entends de la musique ! C’est Johnny. N’hésite pas à ralentir pour arriver sur le morceau suivant.
  • Dernière ligne droite : Yahooo ! C’est irréel. Savoure !! (et évite de te casser la figure, c’est filmé)

PS : Si tu es fan de western tant mieux, car pendant 2 jours tu risques de ressembler à Clint Eastwood dans un remake du Bon, la brute et le truand version 3ème âge !

La team des runner(euse)s avec de G à D Elise, Alexis, Axel et David à la photo : ils courent très très vite alors on s’est pas vu de la journée !

La team des suiveur(euse)s avec de G à D Laura, Toutoune, Marie et Basile (au repos dans la poussette) : eux, heureusement, je les ai croisés plusieurs fois dans la journée, un énorme MERCI !!!

By | 2018-10-29T18:37:45+00:00 29/10/2018 - 18:37|Compte Rendu, Section Sport Nature|2 Comments

2 Comments

  1. Dan 02/11/2018 à 18 h 31 min

    Un énorme bravo à notre Fabrice !!!

    felicitations pour la ‍♂️ mais surtout pour ton récit qui est croustillant!!!

    Je pleure a l’idée de te voir obliger de faire la visite de la grotte du hibou au km 77!!!!

    une idée géniale !!!

    Toi qui est rigolo, raconte nous une autre histoire!!

    bravo,    Dan

     

  2. fabG 06/11/2018 à 22 h 20 min

    bienvenu dans le monde des “j’sais pas pourquoi j’fais çà mais j’le fais quand même”

    super le récit, bravo

    fab

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.