CVO 2021 – 27/02/2022 Saint-Laurent-sur-Sèvre

CVO 2021 – 27/02/2022 Saint-Laurent-sur-Sèvre

Dimanche 27 février 2022, c’était la quatrième manche du Challenge de Vendée Orientation à Saint-Laurent-sur-Sèvre.
C’était au tour de Raid Vallée de Poupet de nous accueillir avec un beau programme : 47 balises (dont un azimut et une balise mouvante !) à 20 points et une (longue) liaison bonus de 60 points.
1 000 points à récupérer en 2 h 30 maximum, ce que réussiront seulement 18 équipes sur les 187 au départ (194 en comptant les individuel·le·s), dont une équipe Raid’Apte puisque Fabien et Julien se classent deuxième.

La carte était dense et ouvrait bon nombre de stratégies, que ce soit pour les équipes qui ont l’habitude de fermer les CO du Challenge, comme pour les autres.
On peut d’ores et déjà remercier Raid Vallée de Poupet pour cette belle carte, propre, précise et complète malgré les impondérables de dernière minute, comme cette clôture infranchissable posée récemment, ou ces vaches qui, finalement, ne quittent pas un champ théoriquement praticable…

Côté Raid’Apte, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on avait une nouvelle fois répondu présent avec pas moins de 16 équipes au départ (et à l’arrivée). Avec des fortunes diverses sur le plan comptable, mais toujours beaucoup de plaisir à se retrouver, à chercher des balises, et à discuter de tout ça à l’arrivée.

Pour Raid’Apte, cette CO (ou en tout cas ce compte-rendu) sera sous le signe de la perte.
On s’en rappelle, certains d’entre nous ont déjà montré de belles capacités sur ce plan. D’autres, semblaient vouloir rivaliser, à commencer par Anne-Françoise et Françoise qui ont, à leur tour, perdu leur doigt électronique. Une belle perte dont elles ne sont pas rendu compte tout de suite, à tel point que lorsqu’une autre équipe leur demande si elles n’ont pas perdu leur doigt, elles répondent « non » avant de se rendre compte que « si, si ».

Émeric et Brice, eux, ont perdu un crayon. Enfin, Brice a perdu un crayon, Émeric, lui, l’a retrouvé, mais s’est bien gardé de le dire tout de suite à son partenaire, préférant le laisser cogiter. Était-ce avant que Brice ne perde Émeric (à moins que ce ne soit le contraire ?) entre la balise 15 et la balise 22 ? La question reste posée.

Perdre son partenaire, c’est aussi ce qui est arrivé à Jeff et Joss. Deux fois. Et à chaque fois à cause de grosses erreurs de « compré-nication » comme ils disent. C’était leur première ensemble, ça doit être pour ça…
Ou pas. Parce que Choco et Adrien, ce n’était pas leur première ensemble. Et pourtant, cela n’a pas empêché ce remake de Rocky qui s’est déroulé sur et sous le viaduc à la place des marches de Philadelphie. Qui a vu Choco hurler « Adrien ! Adriiiieeeeen ! » se rappellera certainement de ce grand moment.

Rémi et Cécile, première équipe mixte au classement de cette CO, ont préféré se perdre… tout court. Et rapidement ! Après quelques minutes de course, les voilà déjà hors carte. Heureusement, les panneaux « toutes directions » étaient orientés dans le bon sens pour les remettre sur le droit chemin. Une erreur qui leur a peut-être fait perdre la minute et les dix secondes qui leur coûte finalement deux balises à l’arrivée.

Bonux et Romain, de leur coté, étaient bien décidés à ne pas oublier la balise 21 une fois de plus. Alors, dimanche, pour perdre des places au classement, ils ont préféré oublier la balise 44. En tout début de course, comme ça c’est fait (les paris sont ouverts au sein de Raid’ Apte pour savoir quelle balise Bonux et Romain oublieront la prochaine fois).

Aurélien et Christophe, une nouvelle équipe constituée de deux expérimentés des CO, ont perdu 22 secondes en loupant l’entrée vers la balise d’arrivée. Les 22 petites secondes qui leur manque pour fermer la CO dans les temps, ce qui n’ôte rien à leur belle performance.

Quant aux deux équipes de Normandes et Normands, peut-être bien qu’il ont perdu quelque chose, peut-être pas. On peut pas dire.

De notre côté, avec Laurent, faute d’avoir perdu notre doigt électronique, on a perdu un stylo. Enfin, j’ai perdu un stylo. C’était aux alentours de la balise 3. Je l’ai laissé tomber pour me concentrer sur le fil barbelé qui s’était accroché à mon short, juste sous cette partie de l’anatomie masculine qu’on appelle le scrotum. Je vous ferai bien un dessin mais j’ai confiance en vos connaissances en latin.
Laurent, lui, n’a rien perdu. Mais les promeneuses et promeneurs qui se trouvaient sur le chemin en contre-bas près de la balise 35 ont certainement perdu quelques litres d’eau si j’en crois leur cris d’orfraie lorsque Laurent a créé un boucan monstre en faisant, littéralement, chuter un tronc (pas une branche, hein, un tronc !) dans la pente juste au-dessus de ces personnes.

Des pertes chez Raid’ Apte, il y en a eu d’autres, parfois moins amusantes :
Aux alentours de la balise 19, Estelle, bien orientée par Valou, a perdu l’usage de sa cheville dans un trou.
La cheville, c’est aussi ce qu’a perdu Adrien (après avoir perdu Choco) près du viaduc.
Franck, lui, a perdu une côte (et sa dignité) en se vautrant lamentablement juste après avoir dit à son partenaire Olivier de faire attention au trou…

Prompt rétablissement à nos cotoraid’aptes, et encore un immense merci à Raid Vallée de Poupet pour cette belle CO.

mica.

By | 2022-03-06T22:35:47+02:00 6/03/2022 - 22:35|Compte Rendu, Section Sport Nature|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X